Thomas Coville est un ami de longue date, un ancien coéquipier lors de la Volvo 2001-02 à bord du bateau djuice et vainqueur de la course avec Groupama sur la dernière édition. J’apprécie Thomas et je l’admire – il est parti le 17 janvier pour tenter de battre le record du tour du monde en solitaire et en multicoque.

 

Ce record est l’une des aventures les plus folles au monde.

 

Bien sûr, il y a d’autres défis nautiques. Le Jules Verne, par exemple, un autre record autour du monde … Mais c’est en équipage.  Si quoi que ce soit dérape et que vous êtes à plusieurs, c’est un défi. Si ça se passe mal et que vous êtes seul à bord d’un trimaran de 111 pieds, c’est autre chose.

 

Et même si naviguer en solitaire autour du monde est possible, le record en lui-même est extrêmement difficile à battre ! Thomas s’y est déjà attelé trois fois. Pour réussir à faire moins que les 57 jours, 13 heures, 34 minutes et 6 secondes de Francis Joyon, il faut une fenêtre météo idéale tout autour du globe – on sait que lors de sa dernière tentative, Thomas était probablement plus rapide à toutes les allures mais a couvert beaucoup plus de milles car la météo lui était moins favorable. Il faut de la chance, et beaucoup, beaucoup de volonté.

 

Peu de marins en ont assez. Ellen McArthur, Francis Joyon et Thomas se sont tous trois attaqués à ce record et ont tous trois un tempérament d’acier. Thomas fait ça uniquement par passion. C’est incroyable de le voir repartir autour du monde, lui qui a déjà fait le Jules Verne, la Volvo, trois tentatives en solo …

 

Il m’épate ! Mais je me rappelle aussi qu’il m’a promis de me donner son trimaran une fois le record battu. Ce serait pour que je l’utilise, pas pour le stocker à Alicante ! Je serai bien embêté s’il réussit cette fois-ci car je n’ai pas son courage …

 

Allez, je lui souhaite très bonne chance et j’attends quand même son futur cadeau. Allez Thomas !

 

Ma page d'accueil ces jours ci !

Ma page d’accueil ces jours ci !