C’est la crise ! Oui, les temps sont durs économiquement et le sponsoring sportif souffre forcément de la dépression.

 

Dans ce contexte, pourquoi financer un bateau, un équipage, une régate ? La voile a de nombreux atouts, quels sont-ils et comment les mettre en valeur ?

 

Entraînement à Lanzarote en avril dernier pour Team SCA. © Rick Tomlinson/Team SCA

Entraînement à Lanzarote en avril dernier pour Team SCA. © Rick Tomlinson/Team SCA

 

Quand on vend la Volvo Ocean Race, on se focalise sur ce qu’elle a de spécial par rapport à d’autres sports. D’abord, c’est un événement global qui touche de nombreux marchés. Ensuite il permet aux sponsors de monter à bord. Et d’un point de vue éditorial, c’est une histoire unique ! L’accès aux contenus des bateaux, le fait que vous en êtes carrément propriétaires, c’est très important pour les sponsors.

 

La voile est une très bonne plate-forme pour promouvoir une nouvelle marque, ou une marque peu connue. Pour acheter la même exposition médiatique ailleurs, la même expérience en B2B (‘business to business’), il faut payer beaucoup plus.

 

Mais au final, une décision de sponsoring se base sur le relationnel et l’imagination. Le sponsoring est un acte intangible. Vous devez convaincre quelqu’un que son investissement pourra donner quelque chose de fantastique. Et il en faut, de l’imagination, pour que cette personne le visualise. Il y a des risques pour que ça ne donne pas ça, d’ailleurs, mais il faut que le sponsor adhère à la vision initiale. Pour vendre la voile, il faut être visionnaire et savoir transmettre sa vision.

 

Moins cher que d’autres sports, le nautisme représente quand même des sommes d’argent assez conséquentes. Pour convaincre, il faut plus qu’une belle image et une belle idée. Il faut de la confiance entre votre interlocuteur et vous, et il faut qu’il ou elle sache que vous livrerez ce que vous avez promis.

 

Prenez Sanya, en Chine, qui avait une escale et un bateau dans la course la dernière fois : sans ça, qui parmi nous et nos fans connaitraient cet endroit ? Et même si le bateau a eu de nombreux problèmes techniques et qu’ils se sont classés derniers, la présence de l’équipage a beaucoup ajouté à l’impact de la campagne.

 

Ces raisons économiques et stratégiques sont valides, mais l’affectif surpasse tous les calculs. Les valeurs de notre sport sont chargées en émotion auxquelles les entreprises peuvent fortement adhérer.

 

Sponsoriser la voile est créatif, unique et audacieux. Oui, il faut être créatif pour oser payer, parce qu’une Volvo n’est jamais exactement telle qu’on l’a imaginée … Il faut être audacieux, parce que vous prenez un risque. Et plus votre risque est grand, plus vous aurez en retour.

 

Imaginez que l’équipage féminin de Team SCA ait choisi de sponsoriser une équipe de footballeuses, par exemple. Ça aurait été beaucoup plus sûr … Mais beaucoup, beaucoup moins spécial. Quoi qu’il se passe en 2014-15, l’histoire vécue et racontée par Team SCA aura une saveur incroyable.

 

Le sponsoring voile est un sponsoring exigeant … Et ses succès d’autant plus splendides !

 

Les premières candidates de Team SCA (leur bateau d'entraînement est l'ex-Mar Mostro). © Rick Tomlinson/Team SCA

Les premières candidates de Team SCA (leur bateau d’entraînement est l’ex-Mar Mostro). © Rick Tomlinson/Team SCA